• Français
  • English
  • German formal - Sie
Red Bull Tribalquest 2008: The End
18 – 22 février, Nendaz (Suisse)

 

Un angle de vision très créatif


Le Red Bull Tribalquest 2008 s’est achevé par la présentation des photos et la remise de prix. Photographes et athlètes se sont jugés entre eux pour décider des vainqueurs dans les catégories portrait, paysage et action.


Le dernier jour a fait la part belle aux dernières photos manquantes. La snowboardeuse Jessica Venables et la photographe Myriam Lang-Willar trouvèrent enfin le bon «cliff» avant de tirer le portrait de la première. Ruedi Flück shoota une ligne du snowboardeur Clemens Jezler et encore un peu de «backcountry freestyle» du skieur Nicolas Vuignier. Et même les Anglais se décidèrent à voir la montagne d’un peu plus près pour complêter leur portefeuille photographique.

Vint alors le moment de vérité: le résultat de cinq jours de shooting permanent fut projeté en grand sur l’écran devant le bar Ocactus, le camp de base du Red Bull Tribalquest à Nendaz. Les photographes expliquèrent brièvement ce qui avait donné naissance à leurs prises de vues où leurs cogitations préalables. Puis ce fut au tour de l’évaluation, les 24 participants devant attribuer des points à l’ensemble des photos, sauf évidemment aux leurs.

Le vainqueur est avant tout la photo
Durant quatre jours, les photographes se sont plaints des conditions difficiles et du temps trop court à disposition. Mais cela ne les a pas empêchés d’impressionner le public, de même que leurs collègues, par la qualité finale de leur travail. Aussi bien les pros que les teams dits publics ont en effet offert un véritable feu d’artifice d’angles de prises de vues hors du commun, de jeux d’ombres et de lumières, de raffinements techniques, d’un zeste d’humour et bien évidemment de superbes séquences de snowboard et de ski backcountry et freestyle. Le temps était lui aussi compté pour l’attribution des points. Une excellente décision, car on aurait pu discuter pendant des heures de la qualité de chaque cliché sans arriver à une unanimité définitive.

Les vainqueurs

Qui suis-je?

gallagher_graham.gif

Nathan Gallagher (photographe, UK) Paddy Graham (skieur, UK)

laemmerhirt_lehmann.gif

Marcel Lämmerhirt (photographe, D) Andy Lehmann (snowboarder, D)


Où suis-je?

flueck_vuignier.gif

Ruedi Flück (photographe, CH) Nicolas Vuignier (skieur, CH)

polzer_kuhlmann.gif

Klaus Polzer (photographe, D), André Kuhlmann (snowboardeur, D)


Que fais-je ici?

polzer_zacek.gif

Klaus Polzer (photographe, D), Nico Zacek (skieur, D)

vondoersten_themel.gif

Greg von Doersten (photographe, USA), Eric Themel (snowboardeur, A)

 

 
Red Bull Tribalquest 2008: Day 4
18 – 22 février, Nendaz (Suisse)

 

24 chemins mènent à la photo


Huit teams sont en piste pour le Red Bull Tribalquest. Soit au total 24 individus qui ont leur propre conception de la bonne photo et qui entendent la concrétiser sur les hauteurs de Nendaz. Chaque prise de vue nourrit donc d'intenses discussions préalables. L'athlète a une idée, le photographe en a de tout aussi excellentes et tous ont également les autres équipes dans le viseur, qu'il s'agit évidemment de dépasser sur un plan artistique. Le temps consacré aux palabres est, chez certains, plus important que celui dédié à la pratique sur neige, mais ce n'est pas forcément mauvais signe, bien au contraire…

On l'aura compris, huit teams c'est aussi huit manières de fonctionner. Il y a ceux qui travaillent de manière très ciblée, liste des tâches à accomplir en main, qu'il s'agisse de photos d'actions, de portraits ou de paysages. Ou ceux qui partent à l'aventure avec une vague idée en tête, passent les trois prochaines heures sur un site et reviennent le soir à l'hôtel avec des clichés qu'ils n'auraient même pas imaginés en rêve.

Six teams de pros ont profité d'une invitation en bonne et due forme de la part des organisateurs. Deux teams dits publics se sont qualifiés pour le Red Bull Tribalquest sur la base d'un dossier de candidature. Chez ces derniers, l'ambiance est particulièrement cool. Elle l'est aussi chez les pros, mais à un degré moindre, car la pression du succès se ressent à l'écho de discussions parfois animées. Et puis, comme toujours, il y a les trois Anglais qui ne font jamais les choses comme les autres. L'après-midi, ils l'ont donc passé à l'hôtel devant leur laptop. Selon les dernières indiscrétions, ils plancheraient sur une redéfinition de la photographie de ski et de snowboard. Vivement le résultat sur grand écran, vendredi soir!

La présentation des photos, sur grand écran donc, et la remise des prix auront lieu dès 20h.30 au bar Ocactus de Haute-Nendaz. A partir de 22 heures, DJ Dylax de Deelux Edition fera vibrer les danseurs sur le parquet. Entrée libre!

nicolasvuignier.gif

Nicolas Vuignier monte au prochain shot. 
Photo: Ruedi Flück

 
Red Bull Tribalquest 2008: Day 3
18 – 22 février, Nendaz (Suisse)

 

Au bon endroit au bon moment


Le photographe Marcel Lämmerhirt communique par talkie-walkie avec le snowboardeur Andi Lehmann: «Tu t'arrêtes sur l'arbre, là juste en dessous de toi et tu fais d'abord un turn vers la gauche en soulevant beaucoup de neige.» Lehmann: «Quel arbre? Le petit à gauche ou le grand plus bas?» Lämmerhirt: «Le grand. Le petit, tu y passes devant et, avant le grand, tu effectues le virage sur la gauche.» Lehmann «Sur la gauche par rapport à toi ou à moi?» Lämmerhirt: «A toi. Après le turn, tu freines immédiatement, car ensuite, il y a une paroi rocheuse.» Lehmann: «Ok, dis-moi quand tu es prêt. Je démarre de suite.» Bien sûr, ce dialogue un peu surréaliste est ici fortement abrégé. Il faut en effet souvent bien plus de temps pour que skieur ou snowboardeur et photographe se comprennent. Autant dire que la communication entre les deux est décisive pour un bon shooting.

Mais c'est la recherche du bon spot qui prend le plus de temps. Le skieur Phil Meier précise: «On cherche un endroit avec une bonne neige vierge et si possible inondé de soleil. Je vis dans la région et je la connais relativement bien. Mais il me faut quand même des heures pour dénicher les meilleurs coins et pour y arriver ensuite à pied.»

Remise des prix et party
Qui suis-je, où suis-je et que fais-je ici, telles sont les questions cruciales auxquelles les huit teams devront apporter une réponse photographique jusqu'à vendredi prochain. La présentation et la remise des prix auront lieu ce même jour dès 20h30 au bar «Ocactus» de Haute-Nendaz. Le tout suivi d'une teuf avec DJ Dyla de Deelux Edition. Entrée libre, évidemment.

day_2_venablesdelogne.gif

Une bonne perspective: Jessica Venables and Jonas Delogne.
Photo: Myrjam Lang-Willar

 
<< Dbut < Prcdente 1 2 Suivante > Fin >>

Rsultats 1 - 4 sur 6